LA LA LAND

City of Stars 

Comme il n’est jamais trop tard pour découvrir ou (re)découvrir un joli film, la bande originale dans les oreilles je vais tout te raconter (ou presque) de mon expérience LA LA LAND tant elle était belle. Alors accroche-toi, car l’expérience est unique.

LA LA LAND est un petit bonbon, tout doux, tout sucré. De la scène d’ouverture au final tout y est parfait, je ne lui trouve aucune fausse note. Damien Chazelle nous a confirmé encore son talent après l’excellent Whiplash en 2014. Il nous met dans l’ambiance dès l’opening, coincé dans les embouteillages hop c’est parti ! ça chante et danse partout, les grands yeux écarquillés, ça y est laisse toi porter.

524229

L’histoire : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir, Mia, sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

LA LA LAND c’est 14 nominations dans 13 catégories différentes aux oscars, s’offrant ainsi un record égalant ceux de Titanic et All about Eve. Au final ? 6 statuettes pour la comédie musicale de Damien Chazelle. Rien que ça ! On se souviendra de la bourde de Warren Beatty avait annoncé le film gagnant à cause d’un problème d’enveloppe, avant qu’un membre de l’organisation ne monte sur scène pour expliquer qu’il s’agissait d’une erreur et de demander à l’équipe de Moonlight de venir chercher son prix. De quoi marquer les esprits !

Mais LA LA LAND mérite-t-il ce succès mondial ? C’est oui, 100 fois oui. Les fans de comédies musicales seront sans aucun doute sous le charme et en parleront comme d’un film parfait… quant à ceux qui n’adhèrent pas au genre, ils seront déçus de tout ce tapage médiatique…

Embrassant avec délice tous les clichés, jonglant avec les références les plus prestigieuses : de Chantons sous la pluie à La Fureur de vivre, LA LA LAND est un bel hommage à l’âge d’or d’Hollywood. Quand on voit Ryan Gosling et Emma Stone tomber amoureux (encore une fois à l’écran) on veut croire en l’amour. Ce film nous donne envie de revivre un premier rendez-vous, un premier baiser, une belle histoire et de croire à nos rêves les plus fous. La photographie du film est à tomber tant les plans sont magnifiques et la BO je t’en ai parlé ? À peine sortie de la salle j’ai rajouté tous les morceaux sur mon téléphone et depuis je l’écoute en boucle. Un vrai bonheur.

ryan

Et la dernière partie du film est un bijou, un tourbillon enchanteur, un sentiment de mélancolie aussi. Disons-le, elle m’a achevé… Le temps était suspendu. Choquée, secouée et émerveillée à la fois, j’ai craqué et j’ai pleuré.

LA LA LAND est une vrai bouffée de bonheur, colorée et rythmée. Alors toi le rêveur, l’amoureux, laisse toi porter par les notes de musiques de Lalaland. Tu vas succomber.

Une réflexion sur “LA LA LAND

  1. Eva

    Tout pareil : les musiques que j’ai rajoutées direct sur mon téléphone, l’affiche un bijou, les plans stunning et une affluence d’émotions différentes mais qui, en même temps, se complétaient !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Eva Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s